Accueil > World > Air France-KLM : forte hausse du résultat en 2017
Air_France_A3801_1-big

Air France-KLM : forte hausse du résultat en 2017

Le groupe aérien Air France-KLM a annoncé vendredi un résultat opérationnel en hausse de 41,8% par rapport à 2016 à 1,488 milliards d’euros, avec un renforcement significatif de la structure financière, la perte nette étant due à la décomptabilisation de deux fonds de retraite. Une nouvelle organisation est mise en place, avec notamment la mise en place d’une direction de la Stratégie et de l’Innovation.

Le Conseil d’Administration du groupe franco-néerlandais s’est réuni le 15 février 2018 pour approuver les comptes de l’année 2017. Selon le PDG Jean-Marc Janaillac cité dans un communiqué, Air France-KLM « clôture l’année 2017 avec de solides résultats, dans un environnement économique porteur. Grâce à l’implication de l’ensemble des salariés et à l’attention constante portée à la qualité de service offerte à nos clients, le groupe confirme sa position de leader en Europe en terme de trafic, tout en enregistrant un résultat opérationnel en hausse de 42% et en améliorant significativement son profil financier ». Pour le dirigeant, ces réalisations « vont de pair avec des avancées stratégiques majeures, notamment le renforcement et l’élargissement de notre réseau d’alliances et le lancement réussi de Joon ». En ce début d’année 2018, dans un contexte de hausse des prix du pétrole et de concurrence toujours plus intense, Air France-KLM compte poursuivre l’offensive : « nous travaillerons sur notre compétitivité et la réduction de nos coûts unitaires, et capitaliserons sur les réalisations de 2017 pour
maintenir une dynamique de croissance rentable », conclut M. Janaillac.

Activité réseaux : Forte augmentation du résultat sur les activités Passage et Cargo en 2017

Le résultat d’exploitation combiné du Passage et du Cargo s’élève à 1192 millions d’euros pour l’année 2017, ce qui représente une hausse de 479 millions euros à taux de change constant. Cette amélioration des résultats est principalement due à l’augmentation des capacités, la bonne performance des recettes unitaires et la stabilité des coûts unitaires.

 

Activité Passage : nette progression du trafic et de la recette unitaire

Le nombre de passagers transportés en 2017 a progressé de 4,3% pour atteindre 84 millions, et la recette unitaire a augmenté de 1,8% à change constant. L’activité passage a bénéficié d’un environnement favorable avec une croissance disciplinée des capacités et une demande dynamique. Les routes transatlantiques et le réseau moyen-courrier ont bénéficié d’une demande particulièrement forte, avec des augmentations de trafic de 6,1% et 7,4% respectivement. De plus, la reprise de la demande sur l’Asie et l’Amérique latine a eu une incidence nettement positive sur la recette unitaire de ces réseaux, avec des augmentations de 6,5% et 8,3% à change constant. L’amélioration des offres de produits à bord, la personnalisation de l’expérience client et de nombreuses initiatives commerciales ciblées ont également contribué à la croissance de la recette unitaire.

Par ailleurs, des progrès significatifs ont été réalisés dans un certain nombre de domaines stratégiques. Air France-KLM a poursuivi le développement significatif de son réseau mondial. Le groupe a renforcé notablement ses partenariats existants et a mis en place de nouvelles joint-ventures, avec China Eastern Airlines, Jet Airways et Vietnam Airlines, et il a posé les bases de sa nouvelle joint-venture Nord-Atlantique avec Delta Air Lines et Virgin Atlantic. En décembre 2017, comme prévu, Air France a lancé avec succès sa nouvelle compagnie Joon.

Cargo: Confirmation du redressement au 2ème semestre 2017

L’activité Cargo a confirmé son redressement au second semestre 2017. Le trafic a progressé de 1,8% sur l’ensemble de l’année 2017 et chaque trimestre a enregistré une augmentation supérieure de la recette unitaire par rapport à l’année précédente, contribuant à une augmentation de 1,6% à change constant. L’amélioration de l’activité Cargo a résulté d’une forte croissance de la demande en provenance et à destination de l’Asie depuis début 2017 et en provenance d’Amérique Latine au second semestre 2017, permettant une optimisation de la recette. L’activité tout-cargo s’est significativement améliorée en 2017 par rapport à l’année précédente, contribuant à la performance globale du Cargo.

Transavia : Résultat d’exploitation nettement positif en 2017

La filiale low cost Transavia a transporté 14,8 millions de passagers en 2017, soit une augmentation de 11,3% par rapport à 2016. La capacité en France a progressé de 12,1%, tandis que la capacité aux Pays-Bas a augmenté de 9,6%. Transavia a poursuivi sa forte croissance en termes de trafic (+12,2%) et de recette unitaire (+6,8%), grâce à une amélioration de son positionnement commercial et à la rationalisation de son réseau. Transavia a enregistré un résultat d’exploitation en hausse, à 81 millions d’euros, avec une marge d’exploitation de 5,6%, alors que la société était juste à l’équilibre en 2016.

Maintenance : maintien de la marge à un niveau solide et progression du carnet de commande au-delà de l’objectif

Les revenus de l’activité Maintenance ont été stables en 2017 par rapport à l’année précédente, avec un chiffre d’affaires externe en hausse de 1,1% à change constant. La marge d’exploitation exprimée en pourcentage des revenus totaux est à un bon niveau de 5,1%. Sa faible diminution de 0,6 point à change constant provient d’une part d’une pression sur les marges dans l’activité Equipements en raison d’une forte concurrence, notamment de la part des OEM, et d’autre part, d’une pression sur la chaîne logistique des constructeurs et de l’impact négatif des indexations de prix dans l’activité Moteurs. En revanche, l’activité Cellules a amélioré sa performance par rapport à l’année précédente.

Le carnet de commandes de la Maintenance a continué à croître à un montant record de 10,4 milliards de dollars fin 2017, une progression de 16,9%, nettement au-delà de l’objectif 2017 de croissance de 10%. Des commandes Moteurs et Equipements ont contribué à cette augmentation. Plusieurs nouveaux contrats ont été signés au quatrième trimestre, principalement d’importants contrats sur des moteurs CFM56 et divers contrats Equipements « Next Gen »

Groupe Air France-KLM : amélioration du résultat d’exploitation soutenue par une solide performance de la recette unitaire

Le Groupe Air France-KLM a réalisé en 2017 un résultat d’exploitation de 1488 million d’euros, ce qui représente une augmentation de 439 millions d’euros, +41,8% par rapport à l’année précédente. Cette progression est principalement due à une hausse des recettes unitaires qui a contribué à l’amélioration du résultat à hauteur de 447 millions d’euros. Les autres éléments qui ont contribué au résultat d’exploitation par rapport à 2016, sont la croissance de capacité pour 28 millions d’euros, la variation de coût unitaire pour -20 millions d’euros, l’effet change de -119 millions d’euros et la variation du prix du prix du carburant pour +101 millions d’euros. La marge d’exploitation s’est élevée à 5,8% en 2017. Ajustée de la part d’intérêt des locations opérationnelles, la marge d’exploitation était de 7,2%, ce qui représente une amélioration de 1,5 point comparée à l’année précédente.

Le résultat net du Groupe s’est élevé à -274 millions d’euros en 2017 ; il a été impacté par des charges non courantes liées à la décomptabilisation des actifs de retraite du bilan du Groupe, consécutive au « de-risking » des plans de retraites des pilotes et personnels de cabine de KLM. Le résultat net hors charges non courantes était de 1155 millions d’euros, une amélioration de 363 millions d’euros comparé à 2016.

Les coûts unitaires sont restés globalement stables avec une variation de +0,1% en 2017, à change, prix du carburant et charges de retraite constants. La réduction structurelle des coûts unitaires a été impactée par le « profit sharing » et par la hausse des coûts variables liée à l’augmentation du coefficient d’occupation. Hors effets d’augmentation de l’intéressement et du coefficient de remplissage, les coûts unitaires à change, prix carburant et charges de retraite constants étaient en diminution de 1,0% en 2017.

La productivité, mesurée en ESKO par ETP (équivalent temps plein), a augmenté de 3,5% pendant que la capacité a augmenté de 3,0%. Le nombre moyen de salariés a baissé de 400 ETPs avec une augmentation du nombre de pilotes de 100 ETPs et du nombre de personnels navigants commerciaux de 550 ETPs liée à la croissance des capacités. Le nombre de personnel au sol a baissé de 1050 ETPs. Les coûts salariaux nets ont été stables hors « profit sharing » qui a augmenté de 176 millions d’euros par rapport à 2016. La facture carburant 2017 s’est élevée à 4507 millions d’euros, en baisse de 90 millions d’euros sur l’année précédente

Renforcement significatif de la structure financière

Le cash-flow libre d’exploitation d’Air France-KLM s’est élevé à 696 millions d’euros, significativement plus haut que le niveau de 2016 de 347 millions d’euros. Les investissements nets se sont élevés à 2,2 millions d’euros, en augmentation de 343 millions d’euros par rapport à 2016. La dette nette au 31 décembre 2017 a poursuivi sa réduction à 1657 millions d’euros, contre 3655 millions d’euros au 31 décembre 2016, soit une amélioration de 1998 millions d’euros. Le Groupe a réalisé des augmentations de capital d’un montant total de 751 millions d’euros réservées à China Eastern Airlines et Delta Air Lines, et a remboursé en nouvelles actions 523 millions d’euros de l’OCEANE 2023. 2017 est la sixième année d’amélioration du ratio de la dette nette ajustée / EBITDAR, qui est passé de 2,9x au 31 décembre 2016 à 2,1x au 31 décembre 2017, bien en deçà de l’objectif 2020 de 2,5x en milieu de cycle.

Au 1er janvier 2018, le Groupe Air France-KLM mettra en œuvre les normes comptables internationales IFRS 9, IFRS 15 et IFRS 16. Selon la norme IFRS 16, tous les contrats de location seront comptabilisés au bilan. La dette nette au bilan d’ouverture au 1er janvier 2017 sera comprise entre 8,8 milliards et 9,2 milliards d’euros. Ce montant se compare à une dette nette ajustée de 11,2 milliards d’euros publiée au 31 décembre 2016, ce qui représente une réduction comprise 2,0 milliards et 2,4 milliards d’euros. L’impact net sur les fonds propres au 31 décembre 2017 est estimé entre -0,3 milliard d’euros et -0,6 milliard d’euros. La volatilité du résultat de change liée à la réévaluation de la dette de location en USD sera limitée à partir de 2018, le Groupe ayant l’intention d’utiliser la dette de location USD comme couverture naturelle des revenus en USD. La norme IFRS 9 (instruments financiers) devrait avoir une incidence mineure sur le bénéfice d’exploitation et réduire la volatilité du résultat financier. La norme IFRS 15 (comptabilisation des produits) devrait avoir un effet de calendrier sur les revenus des compagnies aériennes mais son impact sera neutre d’une année sur l’autre en résultat. De plus, il y aura un effet de calendrier pour les revenus d’entretien puisque la constatation des produits des contrats à l’heure de vol sera basée sur les dépenses engagées.

Contribution des compagnies aux résultats du Groupe :

T4 Année
  2017 variation 2017 variation
Groupe Air France (m€) 43 -3 588 216
Marge d’exploitation (%) 1,2% -0,0 pt 3,7% +1,3 pt
Groupe KLM (m€) 70 18 910 229
Marge d’exploitation (%) 2,8% +0,6 pt 8,8% +1,9 pt

 Perspectives

Le contexte global reste incertain au regard de l’environnement géopolitique et des évolutions du prix du pétrole. Afin de capturer la croissance du marché, le groupe Air France-KLM prévoit d’augmenter sa capacité en 2018, avec une croissance comprise entre 3% et 4% en sièges-kilomètres offerts pour le réseau Passage et entre 6 et 7% pour Transavia. Les perspectives pour le réseau Passage au début de 2018 montrent une poursuite de la tendance positive de la demande : les coefficients d’occupation sur les réservations long-courrier sont en avance sur l’année dernière pour les trois prochains mois, avec un fort mois de mars en raison du décalage de la période de Pâques.

Sur la base des prévisions actuelles, les recettes unitaires du 1er trimestre 2018 sont attendues positives à change constant par rapport à 2017. Le Groupe poursuit ses initiatives de réduction des coûts unitaires, avec un objectif de réduction fixé entre 1,0% et 1,5% pour 2018, à change, prix du carburant et charges de retraites constant. Les réductions de coûts unitaires seront obtenues grâce à une poursuite de la hausse de la productivité, à une utilisation et une efficacité accrues de la flotte, à l’exploitation de Joon et à l’amélioration de la performance opérationnelle. La facture de carburant 2018 devrait augmenter de 150 millions d’euros par rapport à 2017 et atteindre 4,7 milliards d’euros, sur la base de la courbe du 9 février 2018. Le Groupe vise un cash-flow positif (avant acquisitions et cessions) pour l’année 2018. Le plan d’investissement 2018 sera géré dans la fourchette de l’objectif long terme de 2,0 à 2,5 milliards d’euros.

Air France-KLM ajuste son organisation

La direction d’Air France-KLM met en place les ajustements suivants dans l’organisation du Groupe afin d’accompagner l’ambition stratégique du Groupe dans le cadre de Trust Together. Une direction de la Stratégie et de l’Innovation d’Air France-KLM est créée ; rattachée à la Présidence du groupe, elle est chargée de la définition et de la mise en œuvre de la stratégie, de l’analyse de l’évolution des besoins des clients, des tendances du marché, de l’émergence de nouvelles technologies et de l’innovation long terme. Cette nouvelle direction est confiée à Sonia Barrière, Directrice générale adjointe, Stratégie et Innovation d’Air France-KLM. Sa nomination est effective dès aujourd’hui ; elle rapporte au PDG Jean-Marc Janaillac, et siègera au Comité exécutif du Groupe.

Les directions du Digital et du programme de fidélisation Flying Blue sont rattachées à la direction Stratégie Commerciale d’Air France-KLM, qui est renommée en direction Commercial & Revenu d’Air France-KLM. Pieter Boostma garde la responsabilité de cette direction, et devient Directeur général adjoint Commercial & Revenu d’Air France-KLM. Il rapporte au PDG et dans le cadre de ses fonctions, il continue à siéger au Comité exécutif du Groupe. La direction de la Communication d’Air France-KLM est rattachée à la Présidence d’Air France-KLM. Elle demeure sous la responsabilité de Dominique Wood, par ailleurs Directrice générale adjointe Marque et Communication d’Air France. Enfin, Anne-Sophie Le Lay, actuellement Directeur Juridique du Groupe Renault, rejoindra le Groupe à compter du 20 février 2018. Elle est nommée au poste de Secrétaire Généraledu groupe Air France-KLM et d’Air France. Dans ce cadre, elle rapportera au Jean-Marc Janaillac et siègera au Comité exécutif du Groupe.

Cette organisation vise à « renforcer le déploiement de l’ambition stratégique d’Air France-KLM tout en améliorant la coordination avec les compagnies aériennes du Groupe. Elle n’aura aucun impact sur le niveau des effectifs », conclut le groupe.

À propos admin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

x

Voir Aussi

aero-press-avions-klm

Air France-KLM: hausse du trafic passager en août

Le nombre de passagers transportés par le groupe aérien Air France-KLM a progressé de 5,1% en août ...