Accueil > Histoire > Le 25 septembre 1910 dans le ciel : Mahieu et Loridan en quête de trophées
air-journal-mahieu-loridan-265x199

Le 25 septembre 1910 dans le ciel : Mahieu et Loridan en quête de trophées

Le grand prix de l’Automobile-Club de France et le prix du conseil municipal de Paris suscitent la convoitise et ce dimanche 25 septembre 1910, deux aviateurs souhaitent tenter leur chance pour pourquoi pas remporter l’un d’eux, à savoir les pilotes Mahieu et Loridan, qui partiront d’Issy-Les-Moulineaux, plus exactement du champ de manœuvre.

Le grand prix de l’Automobile-Club de France est le prix le mieux doté, puisqu’il met en jeu 150 000 francs qui seront remis aux trois aviateurs qui de Paris voleront jusqu’à Bruxelles – où ils feront escale – le plus vite possible et en tout état de cause en moins de 36 heures, avec à bord de leur aéroplane un passager. Le prix du conseil municipal de Paris de 25 000 francs récompensera l’aviateur qui parviendra à Bruxelles durant la visite des édiles français aux Belges, dans le cadre de la participation au grand prix de l’Automobile-Club de France.

Les édiles français étant à Bruxelles pour seulement 3 jours : 25, 26 et 27 septembre 1910, pas une minute à perdre pour les aviateurs Mahieu et Loridan qui veulent essayer de faire un doublé ! Malheureusement, les deux hommes, respectivement accompagnés de M. de Mauthé et M. Fay, joueront de malchance, aucun des deux ne parviendra à son but, la faute à leurs aéroplanes qui seront victimes d’une panne et finalement endommagés… Loridan finissant même dans les arbres !

Le grand prix de l’Automobile-Club de France et le prix du conseil municipal de Paris suscitent la convoitise et ce dimanche 25 septembre 1910, deux aviateurs souhaitent tenter leur chance pour pourquoi pas remporter l’un d’eux, à savoir les pilotes Mahieu et Loridan, qui partiront d’Issy-Les-Moulineaux, plus exactement du champ de manœuvre. Le grand prix de l’Automobile-Club de France est le prix le mieux doté, puisqu’il met en jeu 150 000 francs qui seront remis aux trois aviateurs qui de Paris voleront jusqu’à Bruxelles – où ils feront escale – le plus vite possible et en tout état de cause en moins de…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 3.62 ( 231 votes)
0

À propos admin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

x

Voir Aussi

histoire

Le 29 juin 1962 dans le ciel : Trubshaw fait voler le VC-10 1 100

Histoire de l’aviation – 29 juin 1962. 18,5 millions de francs, telle est la somme qu’aura coûtée ...